Créer son club de sauvetage

Ce qu’il faut savoir…
Avant de commencer, mieux vaut d’abord assister à une compétition, soit à titre de bénévole ou comme spectateur. Ainsi, vous pourrez mieux comprendre le fonctionnement de ce sport et ses particularités. Pour connaître les dates des prochaines compétitions, consultez notre calendrier sportif.

Démarrer son propre club de sauvetage comporte de nombreuses responsabilités, voici la démarche à suivre.

Recruter des participants

Sans athlètes, il n’y a pas de club… Essentiel à la prospérité d’un club (et à sa survie!) le recrutement doit être une préoccupation constante pour les organisateurs.

Vous pouvez recruter vos membres parmi les clubs de compétitions déjà existants, comme les clubs de natation, de water-polo ou de plongeon. Vous pouvez également les recruter auprès des employés d’une installation aquatique en leur demandant, par exemple, de mentionner dans leur programmation que votre club effectue une campagne de recrutement.

Pour séduire vos participants, présentez l’adhésion à votre club comme une façon de bénéficier d’une formation continue en sauvetage sportif.

Lorsque vous êtes prêt à enregistrer votre club, communiquez avec Laurianne Breault, coordonnatrice au sauvetage sportif de la Société de sauvetage.

Administrer son club

Une fois créé, votre club doit obligatoirement obtenir une accréditation. Il est fortement recommandé d’enregistrer votre club comme organisme à but non lucratif (OBNL), pour faciliter les transactions administratives et la recherche de commanditaires.

Pour de l’information sur les formalités relatives à l’enregistrement de votre club comme OBNL et sur les procédures à suivre pour obtenir du financement, consultez le guide Comment constituer une personne morale sans but lucratif.

S’équiper

Selon les volets auxquels votre club participera (piscine – technique, piscine – physique et plage) , vous aurez besoin d’équipement pour vous entraîner et pour participer aux compétitions.

Pour les compétitions en piscine, par exemple, les participants doivent apporter leur propre matériel de premiers soins, leur planche dorsale pour le volet technique et leurs palmes pour le volet physique. Dans le cadre de compétitions qui se dérouleront en plage, ils devront également apporter leur propre aquaplane.

Vous souhaitez connaître l’équipement dont vous aurez besoins à chaque épreuve et savoir si ce matériel est fourni ou non par le comité organisateur d’une compétition? Consultez le Manuel de règlements des compétitions de sauvetage sportif.

Organiser une compétition

En organisant une compétition régionale, vous contribuez au développement de votre propre club, mais aussi du sauvetage sportif en général. C’est aussi le meilleur moyen de vous autofinancer.

Pour mener à terme un tel projet, il faut toutefois être bien préparé. Pour vous aider dans cette démarche, la Société de sauvetage a conçu – avec l’aide de plusieurs bénévoles –, le Guide de préparation d’une compétition de sauvetage sportif.

Veuillez noter que toute compétition de sauvetage doit être organisée conformément aux règles qui régissent ce sport et approuvée par le coordonnateur au sauvetage sportif de la Société de sauvetage.

Besoin d’aide pour mener à bien votre projet? N’hésitez pas à communiquer avec Laurianne Breault, coordonnatrice au sauvetage sportif pour la Société de sauvetage.


Le rôle de l’entraîneur

La progression des athlètes d’un club de sauvetage se fait graduellement, selon les connaissances et l’expérience de chacun. Un entraîneur – dont le rôle principal est de planifier et de concevoir les entraînements du club – peut grandement aider l’équipe à se développer.

Chaque entraîneur a le devoir de déterminer, au préalable, son rôle auprès de l’équipe. Son importance n’est pas à négliger, car il offre un soutien aux athlètes qui souhaitent parfaire leurs connaissances et améliorer leurs performances. Il agit souvent comme un médiateur et peut être appelé à calmer les émotions fortes des compétiteurs.

Pour être entraîneur, vous devez avoir votre licence (accréditation) pour la saison en cours. Il est aussi fortement recommandé d’avoir, au minimum, un brevet Moniteur en sauvetage.

Planifier les entraînements de sauvetage

Il ne faut pas oublier que la majorité des compétiteurs sont des étudiants. Les fins de semaine et les soirées sont souvent les meilleures moments pour planifier des entraînements.

Afin d'éviter les pertes de temps et pour s'assurer que les athlètes auront du plaisir, la Société de sauvetage offre aux entraîneurs des conseils sur la manière de structurer et de planifier les entraînements.

DOCUMENTS ET GUIDES

 

1) Programme Clés en main du sauvetage sportif

Ce guide aborde les trois différents volets du sauvetage sportif : Piscine – Technique, Piscine – Physique et Plage. Il est conçu afin d'aider les membres affiliés, les moniteurs, les officiels et les athlètes à mettre sur pied une équipe de sauvetage sportif dans leur région. Les directives présentées s'appliquent à l’ensemble des compétitions du réseau provincial.

2) Formulaire RE-303 : Demande de constitution en personne morale sans but lucratif

3) Guide « Comment constituer une personne morale sans but lucratif »

Formulaire d'enregistrement de votre club en tant qu’organisme à but non lucratif : cette procédure permet d'obtenir du financement et des commandites beaucoup plus facilement. Au cours des prochaines années, l'enregistrement des clubs en tant qu’organismes à but non lucratif deviendra un critère obligatoire.

4) Guide de préparation d'une compétition de sauvetage sportif (Piscine-Technique)

Organisation  du volet Piscine – Technique.