L’approche échelonnée : réussir un sauvetage étape par étape

Les sauvetages aquatiques ne se déroulent pas comme dans les films d’action. En réalité, l’intrépide héros qui se précipite dans l’eau pour secourir une victime met en fait sa propre vie en danger.

Un sauvetage aquatique doit toujours se faire selon l’approche échelonnée afin de réduire au maximum les risques que le sauveteur devienne lui-même une victime. L’approche échelonnée présente, en ordre croissant de risque, les différents choix d’intervention qui s’offrent au sauveteur lorsqu’une personne est en danger de noyade. Il faut toujours privilégier la technique de sauvetage la plus sécuritaire.

La clé du succès : minimiser les risques

La première étape consiste à encourager la victime à se rendre en lieu sûr. Si les encouragements sont sans résultat, vous devez lui tendre ou lui lancer un objet de secours. Si elle est près de vous, une serviette peut faire l'affaire; sinon, il faut lui lancer un dispositif de flottaison ou une aide flottante. Il est préférable d’attacher l’objet de secours au bout d’une corde pour ensuite pouvoir tirer la victime vers vous.

Si la victime est trop éloignée, vous pouvez vous approcher à bord d’une embarcation jusqu’à ce que vous puissiez lui lancer un objet de secours. Si aucune embarcation n’est disponible, il faut nager jusqu’à la victime afin de lui fournir une aide flottante. 

Le sauvetage avec contact

Vous constatez que la victime est incapable de se diriger vers un lieu sûr, même en s’agrippant à un objet de secours. Vous allez donc devoir la remorquer en tirant l’autre extrémité de cet objet. Ce contact indirect vous rapproche de la victime et augmente le risque auquel vous vous exposez.

En dernier recours, il vous faut nager jusqu’à la victime et la transporter dans un lieu sûr. Les méthodes de sauvetage qui exigent un contact direct avec la victime sont plus risquées, car la personne en détresse peut tenter de s’agripper au sauveteur pour obtenir le support recherché. La capacité à conserver son sang-froid et à agir avec calme et prudence est votre principal atout pour venir en aide à une victime.

Les huit étapes de l’approche échelonnée

1- Parler : Sans pénétrer dans l’eau, encouragez la victime à se rendre en lieu sûr en nageant vers le rebord ou la rive par elle-même.

2- Lancer : À partir du rebord ou de la rive, lancez une aide flottante à la victime et parlez-lui calmement tout en la ramenant en sécurité.

3- Atteindre ou lancer : À partir d’un lieu sec et sûr, tendez ou lancez un objet de secours à la victime puis tirez-la vers vous. Il peut s’agir d’une aide flottante ou non flottante que vous avez préalablement attachée au bout d’une corde.

4- Tendre : Afin de vous approcher de la victime, pénétrez dans l’eau peu profonde et tendez-lui un objet de secours, ou rendez-vous en eau profonde en vous agrippant à un objet solide puis lancez l’objet de secours.

5- Ramer : Si vous disposez d’une embarcation, ramez jusqu’à vous trouver  près de la personne en détresse et lancez-lui un objet de secours tout en demeurant dans l’embarcation.

6-Aller et parler : Faute d’embarcation, nagez jusqu’à la victime afin de lui fournir une aide flottante. Parlez-lui calmement tout en la ramenant vers un lieu sûr, sans entrer directement ou indirectement en contact avec elle. Il est important de pousser l’aide flottante vers la victime, puisqu’une personne paniquée pourrait tenter de vous agripper et ainsi vous mettre en danger.

7- Remorquer : Si la victime est incapable de se diriger vers un lieu sûr sans aide additionnelle, même en s’agrippant à une aide flottante, remorquez-la en tirant l’autre extrémité de l’aide flottante. Assurez-vous d’être en mesure de vous éloigner rapidement de la victime en cas de besoin pour garantir votre propre sécurité.

8- Transporter : Nagez jusqu’à la victime et transportez-la dans un lieu sûr. Il s’agit de la toute dernière option, puisque les sauvetages avec contact direct sont les situations qui présentent le plus grand danger pour les sauveteurs.